H1 (1160×200)
H1 (1160×200)

Ahiara (Nigéria) : Mgr Peter Ebere Okpaleke a fini par jeter l’éponge

Ahiara (Nigéria) : Mgr Peter Ebere Okpaleke a fini par jeter l’éponge

Quelle honte pour l’Eglise catholique en Afrique!

Plus de cinq ans après sa nomination à la tête du diocèse d’Ahiara, vivement contestée par les laïcs et le clergé locaux pour des raisons purement ethniques, Mgr Peter Ebere Okpaleke a fini par présenter sa démission, acceptée par François lundi 19 février.

Le tribalisme et le sectarisme à l’intérieur de nos communautés chrétiennes africaines ont encore des racines solides dans le coeur de beaucoup d’entre nous. Un mal d’une puanteur fétide à l’intérieur même clergé. Un contre-témoignage catastrophique et scandaleux.

« Le pape François a finalement accepté, lundi 19 février, la démission de Mgr Peter Ebere Okpaleke, nommé en 2012 évêque d’Ahiara, au Nigeria, et jamais accepté par les laïcs et le clergé local. Dès l’annonce de ma nomination, écrit Mgr Okpaleke dans une lettre pastorale. Il y a eu des réactions violentes et des résistances de la part d’un groupe de prêtres diocésains d’Ahiara, de laïcs et d’autres ».

« Ce qui est clair, c’est que certains prêtres ont demandé à des fidèles laïcs d’assumer la responsabilité de l’opposition ». Aussi, à ce jour, les représentants officiels de l’Église catholique dans le diocèse n’ont « pas accès à la cathédrale, à la curie… »

« Prenant tout cela en considération, j’ai acquis la conviction en conscience qu’il ne bénéficiait plus à l’Église que je demeure évêque d’Ahiara, assure Mgr Okpaleke. Je ne crois pas que mon apostolat dans un diocèse où certains prêtres et laïcs sont aussi mal disposés à mon égard puisse être efficace ».

Pathétique!

Partager

Commentaires

commentaires

Related posts