H1 (1160×200)
H1 (1160×200)

Au Sénégal, les équipes Notre Dame s’engagent dans l’accompagnement spirituel des couples

Au Sénégal, les équipes Notre Dame s’engagent dans l’accompagnement spirituel des couples

Les équipes Notre-Dame, au Sénégal, aident les couples à vivre leur foi catholique et à resserrer leurs liens.

Les cas de divorce augmentent au Sénégal. Rien qu’à Dakar, durant l’année 2015, le tribunal départemental a prononcé 1 775 divorces, a révélé l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (Ansd).

Pour lutter contre l’augmentation de ces cas de divorces, les équipes Notre-Dame, mouvement de spiritualité chrétienne spécialisé dans l’accompagnement des couples après leur mariage religieux, multiplient les actions.

C’est le cas à la paroisse Notre Dame des Anges de Ouakam, dans le diocèse de Dakar. « En raison des multiples difficultés que les couples rencontrent, il est important d’avoir cette expérience où chaque soir, dans la semaine, ils se font l’obligation de prier ensemble, de s’asseoir pour discuter sur des thèmes portant sur le sacrement du mariage, explique le père Vivien Nadiack aumônier de ce groupe d’action catholique. Les expériences tirées des membres de ces mouvements sont très favorables ». Pour lui, au-delà de l’aspect spirituel, l’engagement en faveur des couples en difficulté est central.

Rencontres mensuelles

L’objectif, pour ces équipes, est de « susciter, de consolider et de raffermir » les liens de spiritualité du mariage dans les couples. « Dans cette spiritualité, ce sont des rencontres mensuelles qui se font par équipe », explique encore le père Nadiack. En amont, les couples ont , durant tout le mois, des prières conjugales ou familiales pour partager la Parole de Dieu et mieux se connaître. Ensuite, à tour de rôle, les couples accueillent les rencontres mensuelles de l’équipe. Au cours des rencontres mensuelles, les couples réfléchissent ensemble à des problématiques tirées d’échanges d’expérience. Pour ce faire, des questions précises sont posées : « comment avez-vous vécu vos fiançailles ? Qu’est-ce qui vous a aidé ? Qu’est-ce qui a été difficile ? De quoi auriez-vous eu besoin ? »

Témoigner

Mais, l’adhésion n’est pas souvent évidente. Isidore Tendeng, membre de ces équipes confie : « Il y a beaucoup de réticences au début parce que l’éducation religieuse et même culturelle, en tant qu’Africains ne nous donne pas l’habitude d’exprimer les problèmes rencontrés en famille, en couple à des étrangers qu’on ne connaît pas ». Il reconnaît toutefois que  « cela apporte beaucoup de stabilité parce que le Christ que nous mettons au centre de notre vie apporte tous les soutiens ». Pour lui, dans une société sénégalaise majoritairement musulmane, les catholiques ont comme devoir d’« apporter leur témoignage de par leur vie, leur comportement, leur éducation et leurs convictions. »

La-Croix
Partager
  • 7
    Shares

Commentaires

commentaires

Related posts