H1 (1160×200)
H1 (1160×200)

Au Sénégal, les mouvements des adultes ruraux catholiques du monde cherchent des solutions au milieu rural

Au Sénégal, les mouvements des adultes ruraux catholiques du monde cherchent des solutions au milieu rural

Du 2 au 16 novembre 2018, le Sénégal accueillera les membres de la Fédération internationale des mouvements des adultes ruraux catholiques (Fimarc) dans le diocèse de Thiès à,70 km de Dakar.

L’assemblée générale de la Fédération internationale des mouvements des adultes ruraux catholiques (Fimarc) regroupera du 2 au 16 novembre à Thiès, dans l’ouest du Sénégal, les représentants venant de 50 mouvements d’action catholique d’Afrique, d’Asie, d’Amérique latine, d’Amérique du Nord et d’Europe. Ils chercheront des pistes pour un développement « juste et solidaire » en milieu rural, dans « le respect de la dignité des hommes et la protection en milieu rural ».

Selon Mgr André Guèye, évêque du diocèse de Thiès, par ailleurs chargé de l’apostolat des laïcs du Sénégal, cette rencontre, qui se tient pour la deuxième fois en Afrique depuis la création en 1964, Fimarc, sera également un « temps fort » pour l’Église d’Afrique. Celle-ci est, en effet, confrontée à « l’explosion démographique, aux conflits politiques, ethniques et religieux, à la pression du changement climatique, et qui cherche, à travers son implantation en milieu rural, à apporter des solutions de vie et d’espoir en alternative à l’exode des populations vers des mégapoles urbaines ou la fuite vers d’autres continents ».

Face ces défis, les membres de ce groupe d’action veulent agir pour la transformation du monde rural en articulant engagement social, familial professionnel et vie spirituelle.

Des moments de partage

Selon Jacques-Maxim Badji, président du Mouvement des adultes ruraux catholiques au Sénégal (Marcs), de nombreuses activités sont prévues au cours de cette rencontre internationale. Il s’agit d’échange d’expériences, d’immersion dans les villages des sept diocèses du Sénégal, de réflexions sur le type d’agriculture de développement. L’encyclique Laudato si’ du pape François sera revisité, notamment d’un point de vue « éthique ». Les participants bénéficieront également d’une session de séminaires sur « le droit des paysans et des personnes évoluant en milieu rural, et sur le développement d’un mode de production et de consommation durable ».

Initiative saluée par les catholiques

En réponse à « l’insuffisance » des ressources collectées localement, Mgr André Guèye a fait un appel à dons. Les agences chrétiennes de développement et autres donateurs potentiels sont sollicités pour rassembler les moyens financiers nécessaires à l’organisation de la manifestation.

Pour l’heure, les fidèles catholiques sénégalais se réjouissent d’accueillir les ruraux catholiques du monde. Pour Pauline Diatta, de la paroisse de Marie Immaculée des Parcelles assainies à Dakar, cette réunion permettra à ceux qui vivent de la terre de « mieux apprendre » en s’imprégnant de la démarche des autres pays du monde.

Les conclusions de ces assises serviront de « feuille de route » à la Fimarc pour les quatre prochaines années.

La-Croix
Partager
  • 8
    Shares

Commentaires

commentaires

Related posts