H1 (1160×200)
H1 (1160×200)
H1 (1160×200)

Carême : Partage

Carême : Partage

Chers frères et sœurs, plus approche la Pâques de notre Seigneur Jésus-Christ, plus grandit aussi notre joie. Déjà la liturgie du quatrième dimanche de carême appelé « dimanche de la joie » nous y a tous introduits. Nous nous-réjouissons car notre délivrance est toute proche.

Cependant la marche continue, soyons toujours vigilants et laissons-nous conduire par le Christ qui nous invite à la conversion des cœurs. Le carême est ce temps favorable qui doit stimuler tout chrétien à revoir sa relation avec Dieu mais aussi sa relation avec les autres surtout les plus marginalisés, les plus délaissés et les plus pauvres. C’est pour ainsi dire que le carême est aussi un temps de partage qui nous invite à plus d’attention à l’autre.

Vivre ce temps de grâce sans partager, n’a pas beaucoup de sens, car la finalité du carême est de nous rapprocher plus davantage à Dieu et aux autres. En Jésus-Christ, Dieu a partagé toute notre humanité jusque dans ce qu’elle a de plus dramatique : la mort. Mais grâce à son Amour, il a vaincu le mal. Mort pour nos péchés, il a vaincu la mort par sa résurrection. Si Dieu nous a tout donné, c’est pour nous inviter aussi à nous pencher sur les souffrances, les pauvres, les fragilisés de notre temps pour vaincre avec lui le Mal en bâtissant ainsi un monde plus juste et plus fraternel. Je sais que durant ce temps de carême déjà beaucoup d’œuvres sociales et de charité s’opèrent aux niveau des diocèses, des paroisses, des groupes, associations et structures catholiques. Mais n’oublions pas que la charité n’a pas d’heure. Certes nous marquons ce temps fort en nous privant de beaucoup de choses pas pour économiser mais pour être plus généreux avec les nécessiteux .

Toute notre vie doit être un partage, une offrande pour les autres en ayant toujours, comme Jésus, une option préférentielle pour les pauvres. A celui à qui on a beaucoup donné on demandera beaucoup aussi. Nous sommes tous invités à plus d’attention et à plus de générosité face aux situations de pauvreté qui nous entourent. Et le Pape François dans son Exhortation post- synodale « Christus Vivit_le Christ Vit » au chapitre V n° 168 il dit ceci : «  Il est vrai que, parfois face à un monde rempli de violence et d’égoïsme, les jeunes (ou les chrétiens) peuvent courir le risque de s’enfermer dans de petits groupes, et de se priver ainsi des défis de la vie en société, d’un monde vaste, stimulant et dans le besoin. Ils sentent qu’ils vivent l’amour fraternel, mais peut-être leur groupe s’est-il changé en un simple prolongement de soi. Cela devient plus grave si la vocation de laïc se conçoit seulement comme un service à l’intérieur de l’Eglise (lecteurs, acolytes, catéchistes, etc.), oubliant que la vocation laïque consiste avant tout dans la charité en famille, la charité sociale et la charité politique : elle est un engagement concret, à partir de la foi, pour la construction d’une société nouvelle, elle consiste à vivre au milieu du monde et de la société pour évangéliser ses diverses instances, pour faire grandir la paix, la cohabitation, la justice, les droits humains, la miséricorde, et étendre ainsi le Règne de Dieu dans le monde. » par ces propos non seulement adressés aux jeunes mais à toute l’Eglise, le Pape souligne que l’engagement social et le contact direct avec les pauvres restent une occasion fondamentale de la foi et du discernement de sa propre vocation.

Nous sommes tous appelés à vivre la charité partout en tout instant et à chaque heure de notre existence. Le carême est en effet un temps d’entraînement à la charité et à la générosité spontanées sans frontières. Convertis-nous Seigneur et ouvre notre cœur au partage toi qui vis et règne pour des siècles et des siècles Amen.

Bonne continuation à tous et aux jeunes catholiques du Sénégal bonnes Journées Mondiales de la Jeunesse.

Père André Boucar SENE omi.      

Partager

Related posts