H1 (1160×200)
H1 (1160×200)

La confession de Michou auprès du Père Tostant

La confession de Michou auprès du Père Tostant

Après deux semaines de jeûne et de pénitence, Michou décide d’aller se confesser. Il a à cœur de réaliser sa résolution pour la présente quarantaine : « affronter avec courage le chemin de la purification et de la sanctification ».

Mais avant, il doit passer par l’épreuve de l’examen de conscience. Débusquer tous ses errements, chutes, loupées et excès… Un terrible exercice pour notre ami, propriétaire de tous les #pouletsdupays de son quartier. Car beaucoup de situations « délictuelles » remontent dangereusement à la surface de sa mémoire.

Peu à peu, l’enthousiasme du départ fait place à la peur et à la honte. Michou est tenté de renoncer : « Thié, je ne peux pas dire tout ça au prêtre. Qu’est ce qu’il va penser de moi ?»

Pur produit du scoutisme, Michou est un homme de parole. Il tient ses promesses. Il lui faut, toutefois, une stratégie pour bien affronter le silence et la solennité du confessionnal. Sa solution ? Trouver un prêtre qui ne parle pas créole. Et il sait qu’il en existe un dans sa paroisse.

« Eh Dieu, je suis prêt à me confesser et je sais que tu n’oublies jamais le pauvre pécheur qui se tourne vers toi. Envoie donc vers moi le Père Tostant », prie-t-il.

Bingo ! Dans la cour de la paroisse, Michou est nez à nez avec son « sauveur » :
– « Bonjour mon Père. Je voudrais me confesser »
– « Ah, mon fils, Michou. Comment vas-tu ? Alors, viens vite avec moi ».
– « Hum ! Mais, mon Père, je ne sais pas me confesser en français dé. J’ai fait mon catéchisme en créole, à Ziguinchor. Je suis plus à l’aise dans cette langue »
– « Ne t’en fais pas mon fils. C’est à Dieu que tu t’adresses. Tu peux donc t’exprimer dans ta propre langue.
– « Hallang, Deus garandi dé ! Thiooooo », soupire Michou

Quelques instants plus tard :
– « Sexta-fera ku passa m’bati copu ; n’coume carna di galigna ; n’djoungou na grisia ; fomi pagname, n’tchoupti… », lâche Michou.
– « Le créole est sûrement d’origine latine. « Carna » : la viande ?? Oh le pauvre, il a eu du mal avec la loi de l’abstinence », devine le prêtre.

Fier d’avoir accompli sa démarche de foi et reçu l’absolution, Michou s’apprête à sortir du confessionnal :
-« Ah, mon fils, sois fort. La tentation est lourde le vendredi, surtout à côté d’un poulailler. Mais la miséricorde de Dieu surpasse tout ! »

Imaginez la tête de Michou face au Père Tostant qui avait tout compris…

Partager

Commentaires

commentaires

Related posts