H1 (1160×200)
H1 (1160×200)
H1 (1160×200)

Le Pape a déjeuné avec 10 jeunes participants aux JMJ

Le Pape a déjeuné avec 10 jeunes participants aux JMJ

Comme c’est la tradition lors des Journées mondiales de la Jeunesse, le Pape a partagé un déjeuner avec 10 jeunes venant du monde entier.

Le Saint-Père a déjeuné aujourd’hui, dans un cadre privé, au Séminaire San José, avec un groupe de 10 jeunes participants aux JMJ, cinq garçons et cinq filles de différentes nationalités, représentant les cinq continents.

L’archevêque de Panama, Mgr José Domingo Ulloa Mendieta, a également pris part à ce déjeuner qui s’est déroulé dans un climat particulièrement familial et festif.

Après le déjeuner, le Pape s’est rendu dans la chapelle du Séminaire où il s’est recueilli en prière durant quelques minutes. En saluant les séminaristes, il les a encouragés à toujours servir le Seigneur.

Quelques-uns des jeunes qui avaient participé au déjeuner avec le Pape en participé au point presse animé par Alessandro Gisotti, le directeur par intérim de la Salle de Presse du Saint-Siège.

Parmi eux, la jeune Américaine Brenda Noriega, venant de Californie mais d’origine mexicaine, a pu échanger avec le Pape au sujet du drame des abus, qui reste au centre de l’actualité aux États-Unis. Le Saint-Père lui a répété que ces abus commis par des membres de l’Église constituent un «crime horrible» que l’Église ne peut pas supporter. La guérison et le changement passent par la prière avant toute prise de décision, et c’est pourquoi le Pape avait invité les évêques des États-Unis à participer à une retraite spirituelle au début du mois de janvier. Il s’agissait aussi d’une préparation au sommet sur la protection des mineurs qui se tient le mois prochain au Vatican.

Autre sujet cher au Pape François et abordé durant ce repas : la protection des peuples indigènes, qui sera au cœur du Synode sur l’Amazonie en octobre prochain à Rome. La jeune représentante du Panama dans ce repas était une jeune fille issue d’une communauté indigène, Emilda Santo Montezuma, qui s’est montrée très émue d’avoir pu échanger avec ce Pape qui «donne de la force» à sa communauté. «Avoir l’appui d’une telle personnalité nous rend plus forts, nous pousse à valoriser nos racines, notre dignité, notre identité, nous aide à aller de l’avant», a-t-elle expliqué durant la conférence de presse. Elle a remercié le Pape pour son encyclique Laudato Si’, un document essentiel pour les communautés indigènes. Le Pape lui a aussi confié qu’il espère voir émerger dans ces communautés de jeunes leaders qui aideront à construire l’avenir de ces peuples et à les relayer dans le monde politique.

Partager
  • 6
    Shares

Commentaires

commentaires

Related posts