H1 (1160×200)
H1 (1160×200)
H1 (1160×200)

Le pape François autorise les pèlerinages à Medjugorje

Le pape François autorise les pèlerinages à Medjugorje

Sans pour autant authentifier les apparitions à Medjugorje (Bosnie-Herzégovine), le pape François “a disposé qu’il soit possible d’organiser des pèlerinages à Medjugorje”, a déclaré Alessandro Gisotti, directeur ad interim du Bureau de presse du Saint-Siège le 12 mai 2019.

La nouvelle a été annoncée dans la matinée du 12 mai par Mgr Henryk Hoser, visiteur apostolique sur place, et par la nonciature apostolique de Sarajevo. La réflexion a été menée au regard du flux « considérable » de pèlerins du monde entier qui se rendent à Medjugorje depuis les années 1980, et des « abondants fruits de grâce qui en découlent ».

Le chef de l’Eglise catholique a ainsi disposé « qu’il soit possible d’organiser des pèlerinages à Medjugorje », a déclaré Alessandro Gisotti. Cette décision intervient alors que les apparitions n’ont pas été reconnues par les autorités ecclésiastiques locales et que le Saint-Siège ne s’est jamais exprimé officiellement. Ces apparitions « nécessitent encore un examen de la part de l’Eglise », a précisé à ce titre le directeur ad interim.

Cette reconnaissance est une manière d’éviter que les pèlerinages ne créent de la « confusion ou de l’ambiguïté sous l’aspect doctrinal ». Ainsi, indique encore le responsable du Bureau de presse du Saint-Siège, le visiteur apostolique aura « plus de facilité » à établir des relations avec les prêtres chargés d’organiser des pèlerinages à Medjugorje. Cela concerne également les « pasteurs de tous ordres et de tous degrés » qui entendent se rendre à Medjugorje et y célébrer ou concélébrer de manière solennelle.

La foi s’incarne dans une culture

Cette décision intervient un an après la nomination de Mgr Henryk Hoser, archevêque émérite de Varsovie-Praga (Pologne), le 31 mai 2018. Le prélat avait été nommé visiteur apostolique ad nutum Sanctae Sedis et pour une durée indéterminée. Sa mission était alors « exclusivement pastorale » afin de veiller au soin pastoral des pèlerins, mais aussi à un « accompagnement stable et continu » des habitants.

Par ailleurs, dans un éditorial du 12 mai, Andrea Tornielli, directeur éditorial du Dicastère pour la communication, revient lui aussi sur cette décision sur le portail Vatican News en italien. Pour la comprendre, indique-t-il, il faut relire certains passages d’Evangelii Gaudium (2013) où le pape François rappelle l’importance de la piété populaire, vecteur d’une foi « incarnée dans une culture ». L’ancien vaticaniste voit également dans les longues files d’attentes aux confessionnaux et dans les adorations eucharistiques à Medjugorge une « expérience de foi significative »

Partager

Commentaires

commentaires

Related posts

Laisser un commentaire