H1 (1160×200)
H1 (1160×200)

[Le saviez-vous] Les 7 critères d’une guérison miraculeuse de l’Eglise Catho

[Le saviez-vous] Les 7 critères d’une guérison miraculeuse de l’Eglise Catho

Pour déterminer qu’une guérison est miraculeuse, l’Eglise Catholique utilise 7 critères, appelés les « sept critères du cardinal Lambertini ».

Le Cardinal Prosper Lambertini, devenu Pape Benoit XIV en 1740, eut à s’occuper des procès de béatification et de canonisation, entre 1712 et 1728. Il jugea que les guérisons attestées pour faire aboutir ses causes étaient qualifiées un peu trop facilement “miraculeuses”.

Pour qu’une guérison soit déclarée miraculeuse, le cardinal Lambertini exigea alors que sept critères soient réunies.

Voici donc les 7 critères de guérison miraculeuse :

1- Il faut, en premier lieu, que la maladie soit grave, incurable ou de traitement aléatoire.

2- Ensuite, elle doit être reconnue et répertoriée par la médecine .

3- Il faut encore que nulle médication n’ait été donnée ou, s’il est avéré que des médicaments ont été prescrits, qu’ils n’aient pu avoir d’action utile.

4- En quatrième lieu, il convient que la guérison soit soudaine et obtenu en un instant.

5- Il faut aussi que cette guérison soit parfaite et non incomplète ou partielle.

6- De plus, il ne doit pas s’agir de simples régression des symptômes mais d’une guérison totale.

7- En dernier lieu, il faut que la maladie effacée ne se reproduise pas. Il doit s’agir non pas d’une rémission mais d’une vraie guérison : elle doit être durable

Dans la réalité, l’Église catholique a reconnu officiellement très peu de guérisons miraculeuses. Par exemple, rien qu’à Lourdes, sur les quelque 7200 déclarations de guérison enregistrées par le Bureau médical depuis qu’il a ouvert ses portes en 1883, seuls 70 miracles ont été reconnus officiellement à ce jour par l’Église.

Abbé Roger GOMIS

Partager
  • 6
    Shares

Commentaires

commentaires

Related posts