H1 (1160×200)
H1 (1160×200)
H1 (1160×200)

L’#embolisme: une prière sacerdotale à la messe et dont vous ignorez le nom

L’#embolisme: une prière sacerdotale à la messe et dont vous ignorez le nom

L’embolisme (du grec “embolismos” qui signifie “placer entre”) est la prière que récite le prêtre après le « Notre Père ». Attesté dès la fin du 6ème siècle, il formule la dernière demande de la prière que le Seigneur nous a enseignée :

« Délivre-nous de tout mal, Seigneur, et donne la paix à notre temps ; par ta miséricorde, libère-nous du péché, rassure-nous devant les épreuves, en cette vie où nous espérons le bonheur que tu promets et l’avènement de Jésus Christ, notre Sauveur. »

Comme son nom l’indique, l’embolisme se trouve donc entre le « Notre Père » et l’acclamation de l’assemblée :« Car c’est à toi qu’appartiennent le règne, la puissance et la gloire… ».

Dans la prière de l’embolisme, le prêtre demande la paix pour notre temps, la délivrance du péché et le secours dans les épreuves. Il exprime également notre espérance dans « l’avènement de Jésus Christ, notre Sauveur ».

Le Missel romain établit la structure suivante:

1. Introduction du « Notre Père » (prêtre)
2. Prière du « Notre Père » (prêtre et assemblée)
3. Embolisme (prêtre) : « Délivre-nous de tous mal, Seigneur, et donne la paix à notre temps… »
4. Acclamation (assemblée) : « Car c’est à toi qu’appartiennent le règne, la puissance et la gloire… »
5. Prière pour la paix (prêtre) : « Seigneur Jésus-Christ, tu as dit à tes apôtres… »
6. Acclamation (assemblée) : « Amen »
7. Salutation (prêtre) : « Que la paix du Seigneur soit toujours avec vous ».

 

Abbé Roger Gomis

Partager
  • 3
    Shares

Related posts