H1 (1160×200)
H1 (1160×200)

Lire à la messe : quelques conseils pratiques

Lire à la messe : quelques conseils pratiques

Vous êtes lecteur dans votre paroisse ou vous avez envie de vous lancer dans le service de la lecture de la Parole de Dieu à la messe, voici quelques suggestions et conseils pour vous aider. Mais tout d’abord, retenez les éléments suivants :

La lecture biblique à la messe est un ministère, un temps fort de la mission du Christ prophète qui fait des chrétiens son « corps de prophète » dans le monde. Le lecteur doit comprendre que c’est le Christ « qui parle tandis qu’on lit dans l’Église les Saintes Écritures » (cf. Constitution sur la sainte liturgie Sacrosanctum Concilium n° 7).

Voilà pourquoi, tout lecteur devra accomplir ce service auquel il a été appelé avec piété, humilité et obéissance pour le bien du peuple de Dieu. Il est le premier auditeur, le premier écoutant de la Parole de Dieu. Comment transmettre ce que l’on n’a pas d’abord reçu ?

Il ne doit, toutefois, pas oublier de garder constant en lui le souci d’acquérir compétence et efficacité. « Aussi faut-il soigneusement leur inculquer l’esprit de la liturgie, selon la mesure de chacun, et les former à jouer leur rôle de façon exacte et ordonnée. » N’ayez donc pas peur des remarques et observations constructives. Formez-vous.

Alors une fois à l’ambon, lisez avec enthousiasme le texte d’un prophète qui évoque l’espérance et la réalisation d’une promesse. Ne vous précipitez pas. Lisez lentement surtout lorsque vous proclamez un texte qui énonce des vérités, n’oubliez pas qu’un rythme de lecture lent facilite la compréhension d’un texte dense spirituellement. Prenez le ton de l’encouragement fraternel, l’intonation de la conversation quand il s’agit d’exhorter.

Concrètement, travaillez les points suivants :

  • Préparation de la diction
    C’est un point important dans l’acquisition d’une bonne technique de lecture. Prenez le temps de lire le texte en entier, une première fois des yeux, une seconde, une troisième fois à mi-voix. Faites attention aux mots ou phrases importants du texte. J’allais oublier, cela suppose que vous ayez un missel personnel chez vous.
  • Le rythme
    Respectez le rythme du texte qui lui donne vie en faisant les repérages suivants : mettre ensemble les mots qui doivent l’être ; faire les coupures là où il faut ; suspendre l’énoncé; accentuer les syllabes fortes. On parle du bon dosage des accents.
  • L’articulation
    Ouvrez bien la bouche et articulez ! Respectez les syllabes et prononcez-les entièrement. Evitez les liaisons fausses et inutiles. Attention aux excès de zèle : Christ n’est pas « Chriiisteee » ou Seigneur n’est pas « SSSSeigneeeur »
  • La répétition
    Enfin, ne vous gênez pas de répéter et de faire des simulations en lisant à haute voix, à la maison ou dans une salle. Mangez le texte, mâchez les syllabes, repérez les phrases. Ne faites pas uniquement confiance à vos yeux. Les yeux lisent, mais ne prononcent pas !

Nous reviendrons sur d’autres aspects. En attendant, bonne lecture !

Partager

Commentaires

commentaires

Related posts