H1 (1160×200)
H1 (1160×200)
H1 (1160×200)

messages intrusifs à caractère religieux indisposent les catholiques

messages intrusifs à caractère religieux indisposent les catholiques

Au Sénégal, de nombreux messages à caractère religieux sont envoyés aux chrétiens par téléphone ou via les réseaux sociaux avec des injonctions.

Cette pratique indispose certains chrétiens.

Avec le développement des moyens de communication, un nouveau phénomène a vu le jour au Sénégal, notamment chez les catholiques. Des personnes envoient en permanence des messages à caractère « religieux » tout en précisant que les destinataires doivent impérativement réciter 10 « Je vous salue Marie ou Notre Père » ou les expédier, à leur tour, à un certain nombre de personnes pour « recevoir des grâces » ou voir leurs rêves se réaliser.

Ces expéditeurs ajoutent même qu’en cas de non-application de ces injonctions, des malheurs surviendraient dans la vie des récepteurs récalcitrants.

Dieu n’agit pas de la sorte

Ces intrusions n’enchantent pas la plupart des destinataires. « Dieu, au nom de qui ils sont censés agir, ne procède pas de la sorte », s’exaspère Albertine Badji. Cette paroissienne de Notre-Dame des anges de Ouakam, dans le diocèse de Dakar, estime en effet que « Dieu donne sans condition car il est amour ». « Quand Il exauce nos prières, c’est en raison de sa grâce et non en raison de nos efforts », renchérit Ernest Manga, étudiant et paroissien de Saint-Pierre des Baobabs, à Dakar. Ce jeune catholique n’hésite pas à « effacer » ces messages quand il les reçoit dans son téléphone ou les réseaux sociaux.

Halte à la pratique

Un groupe constitué sur le réseau social, Facebook, appelé #jesuischrétien#, « peiné » par ces pratiques, a invité à la retenue. Les administrateurs de ce groupe ont publié un message dans lequel ils demandent à tous les chrétiens d’arrêter d’envoyer ou de partager des messages à caractère religieux avec les injonctions  : « Envoie-le à 10 personnes et vois la magie dans 10 minutes. Tu auras tout ce que tu veux. Ignore-le et tu seras ignoré X années », et autres messages du genre.

Selon ce groupe de chrétiens, ces messages circulent parce que certains prennent le christianisme comme « un jeu, un divertissement ». « Un bon chrétien doit comprendre que la chance ou la malchance ne peut dépendre de l’envoi ou non d’un message ou sms », explique-t-il, ajoutant que « la Bonne nouvelle ne vient que par l’adoration, la prière et la crainte de Dieu ». Dans le même sens, Édouard Guèye, un chrétien dakarois, conseille aux fidèles de se « limiter à la parole de Dieu et non aux recommandations humaines dont les intentions sont souvent inavouées ».

Amalgame

Le père Augustin Mama Ndour, responsable de la commission « Évangélisation et inculturation » du diocèse de Dakar, met en garde contre les amalgames. « Les dons de Dieu sont gratuits. En tant qu’enfants de Dieu, notre relation avec Dieu doit être filiale. Un père ne donne jamais quelque chose à son enfant à une condition », affirme-t-il. Curé de la paroisse « Conversion de Saint Paul » de Djilas, dans le centre du Sénégal, le père Ndour confie qu’il « efface automatiquement » ces messages quand il les reçoit.

Charles Senghor (La-Croix)
Partager
  • 11
    Shares

Commentaires

commentaires

Related posts