H1 (1160×200)
H1 (1160×200)

Mobilier liturgique: L’Ostensoir

Mobilier liturgique: L’Ostensoir

Du latin ostensio (action de montrer), l’ostensoir, appelé aussi monstrance, est un support liturgique lié à l’adoration du Saint-Sacrement. Cette pratique commença dès le XIIIe siècle, avec l’institution de la Fête-Dieu en 1264.

Contexte historique

Au 13e siècle, face aux hérésies qui contestent la doctrine de la Présence Réelle du Christ dans l’Hostie, et compte tenu de la rareté de la communion eucharistique, les fidèles manifestent le désir de voir le Corps du Christ. À la messe, l’hostie est élevée après la consécration.

La fête du Saint Sacrement ou Fête-Dieu, instituée en 1264, devient alors l’occasion de processions du Saint- Sacrement. Bénédictions et saluts du Saint-Sacrement se multiplient : le prêtre expose le Saint Sacrement sur l’autel, l’encense, puis l’élève pour bénir l’assemblée, qui loue Dieu en chantant.

C’est ainsi que petit à petit, l’usage de l’ostensoir se généralise, pour présenter l’hostie consacrée à l’adoration des fidèles.

La structure de l’Ostensoir

Il est généralement en forme de soleil. A l’intérieur, la lunule, partie centrale circulaire de l’ostensoir où le prêtre installe l’hostie consacrée. La couronne de rayons qui entoure leur centre est appelée “la gloire”.

Lorsque le prêtre installe l’hostie consacrée dans la lunule, il met le voile huméral (voir photo). Il fait de même lors d’une procession liturgique en tenant l’ostensoir avec ce voile.

La tradition veut que lorsque le Saint-Sacrement est exposé, les croyants s’agenouillent.

Partager
  • 4
    Shares

Commentaires

commentaires

Related posts