H1 (1160×200)
H1 (1160×200)
H1 (1160×200)

PEROU: Prise de position de la Conférence épiscopale sur la crise morale du pays

PEROU: Prise de position de la Conférence épiscopale sur la crise morale du pays

Face à la préoccupante situation de crise morale que traverse le Pérou à cause de la corruption au sein du système judiciaire, les Evêques, réunis pour l’Assemblée plénière de la Conférence épiscopale, ont publié un message au peuple péruvien l’invitant à renouveler son espérance, soulignant certains aspects de la crise que traverse la société et proposant des mesures pour la surmonter.
« Nous souffrons d’une corruption politique, judiciaire, économique et sociale due à la décomposition éthique causée par l’abandon des idéaux chrétiens et par le déformation et l’anesthésie des consciences. Dès lors, nous demandons à tous les hommes de bonne volonté de faire un examen de conscience sincère qui leur permette d’agir dans les différents secteurs de leur conduite, en respectant la vérité et la transparence et en rejetant la corruption. Nous sommes tous appelés à cette conversion ».

Les Evêques invitent également à affronter avec décision le phénomène de la corruption. « Tous les péruviens doivent être conscients de la nécessité d’unir leurs forces pour faire face avec fermeté à la corruption qui caractérise l’administration de la justice ». Ils proposent aussi une réflexion sérieuse sur les prochaines élections : « Face aux prochaines élections régionales et municipales du 7 octobre, nous voudrions rappeler que l’Eglise apprécie le système démocratique dans la mesure où il garantit la participation des citoyens aux choix politiques et assure aux personnes gouvernées la possibilité d’élire et de contrôler leurs gouvernants ou de les remplacer promptement de manière pacifique… Notre pays doit être gouverné par de bons et véritables hommes politiques et nous vous invitons par suite à prendre au sérieux notre participation à la vie politique et à le faire selon les valeurs chrétiennes ».

Enfin, dans leur message, les Evêques du Pérou s’expriment à propos des immigrés vénézuéliens et du problème des abus au sein de l’Eglise, affirmant que « la situation de nos frères immigrés constitue également un motif de préoccupation pour nous. Notre attitude à leur égard doit être humaine et véritablement chrétienne ». En ce qui concerne le déplorable argument des abus au sein de l’Eglise, citant la récente Lettre du Pape François au Peuple de Dieu, dans laquelle on peut lire « je suis conscient de l’effort et du travail accompli en diverses partie du monde afin de garantir et de réaliser les médiations nécessaires, qui apportent la sécurité et protègent l’intégrité des enfants et des adultes vulnérables, tout comme de la tolérance zéro et des modalités de rendre compte de la part de tous ceux qui se livrent ou couvrent ces délits ».

Agence Fides

Partager
  • 4
    Shares

Commentaires

commentaires

Related posts