H1 (1160×200)
H1 (1160×200)

Philippines: le président Duterte fait arrêter une religieuse australienne

Philippines: le président Duterte fait arrêter une religieuse australienne

Une religieuse australienne de 71 ans a été arrêtée et interrogée sur ordre de la présidence des Philippines pour avoir, selon Rodrigo Duterte en personne, porté atteinte à la sécurité de l’Etat.

Patricia Fox vit aux Philippines depuis 1990 et fait partie de la congrégation de Notre-Dame de Sion, des religieuses qui luttent contre la pauvreté. Il y a quelques semaines, elle se rend dans le sud du pays pour soutenir les peuples indigènes qui réclament la reconnaissance de leurs terres. Un voyage qui lui vaut aujourd’hui les foudres du président Duterte.

« J’ai ordonné une enquête… Je n’ai pas demandé qu’elle soit expulsée tout de suite, ou arrêtée, mais qu’elle fasse l’objet d’une enquête pour troubles à l’ordre public, avance le chef de l’Etat philippin. Pourquoi ne critiquez-vous pas votre propre gouvernement ? »

Patricia Fox a été interpellée par les services de l’immigration. Interrogée pendant 24 heures, elle a passé la nuit au poste. Mais ça n’a pas duré puisqu’elle avait tous ses papiers. Son visa de missionnaire est en règle et, sur le fond, elle se défend : « Je ne suis pas une militante, je suis une religieuse. »

« Je n’ai jamais fait de politique, explique la nonne. C’est vrai que je me suis jointe à des fermiers qui réclamaient leurs terres, à des travailleurs précaires mais je n’ai jamais pris la parole en public. Pour moi, ce sont des combats sociaux de base qui font écho aux principes de l’Eglise catholique. »

A priori, il n’y aura pas de conséquence sur le travail de cette nonne, ni de sa congrégation. Mais une fois de plus, cet épisode a valeur d’avertissement pour tous ceux – et en particulier les étrangers – qui oseraient critiquer la politique du président philippin.

rfi

Partager
  • 9
    Shares

Commentaires

commentaires

Related posts