H1 (1160×200)
H1 (1160×200)

RDC: un prêtre enlevé, une rançon de 260 millions CFA réclamée

RDC: un prêtre enlevé, une rançon de 260 millions CFA réclamée

L’abbé Célestin Ngango a été enlevé dimanche par des hommes armées lorsqu’il revenait de la messe de Pâques. Ses ravisseurs exigent 500.000 dollars, soit de 260 millions CFA pour sa libération.

500.000 dollars, c’est la rançon exigée par les hommes qui ont enlevé l’abbé Célestin Ngango dimanche dans l’est de la République démocratique du Congo. «Ses ravisseurs ont pris contact avec la paroisse Saint-Paul de Karambi pour exiger 500.000 dollars américains de rançon pour sa libération», affirme la Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco) dans un communiqué.

C’est au retour de la messe de Pacques que l’abbé Célestin Ngango, prêtre du diocèse de Goma dans le Nord-Kivu, a été enlevé par « des hommes armés non autrement identifiés », précise la Cenco, réclamant la libération immédiate de l’homme de foi.

Ce n’est pas le premier prêtre enlevé en République démocratique du Congo. L’épiscopat est sans nouvelle de cinq prêtres : les assomptionnistes Jean-Pierre Ndulani, Edmond Kisughi et Anselme Wasukundi, enlevés le 19 octobre 2012, ainsi que les abbés Jean-Pierre Akilimali et Charles Kipasa, kidnappés le 17 juillet 2017.

Médias / Abbé Roger Gomis

Partager
  • 4
    Shares

Commentaires

commentaires

Related posts