H1 (1160×200)
H1 (1160×200)

République centrafricaine : un prêtre attaqué au couteau

République centrafricaine : un prêtre attaqué au couteau

Un prêtre catholique, le père Alain-Blaise Bissialo, 51 ans, a été agressé au couteau dans la soirée du jeudi 4 janvier, à Bangassou, ville de l’est de la Centrafrique.

Président du comité de paix, un organe rassemblant chrétiens et musulmans, coordinateur de la commission Justice et paix du diocèse, le père Bissialo est précisément connu pour le rôle de médiateur qu’il joue entre les différents groupes armés dans cette zone sous tension depuis mai 2017.

Curé de la paroisse du Christ-Roi de Tokoyo, face à la mosquée centrale, ce prêtre, qui avait fait ses études à Rome puis à Paris, avait d’ailleurs accueilli des familles musulmanes dans sa paroisse.

Selon un autre prêtre de Bangassou interrogé par l’AFP, le père Junior, le président du comité de paix a été poignardé par des hommes non identifiés, qui ont dérobé de l’argent et l’ordinateur du prêtre. Cette information a été confirmée par la mission de l’ONU en Centrafrique, la Minusca, qui a renforcé ses patrouilles en ville.

Le prêtre a été transporté à Bangui et son état de santé serait stabilisé. Une enquête a été ouverte par la gendarmerie de Bangassou pour identifier les coupables.

Dans un communiqué publié sur son site le 5 janvier, la Plateforme des confessions religieuses de Centrafrique (PCRC) a souhaité « un prompt rétablissement » à cet « homme de paix et de dialogue ».

Afp/lacroix

Partager

Commentaires

commentaires

Related posts