H1 (1160×200)
H1 (1160×200)

Semaine Sainte, Semaine Révolutionnaire de l’amour victorieux

Semaine Sainte, Semaine Révolutionnaire de l’amour victorieux

Semaine Sainte, ultime semaine de sa d’homme. Jésus entre à Jérusalem.

Et dans le temple, il chasse les vendeurs, « renverse les sièges des changeurs et les tables des vendeurs de pigeons » (Mt 21, 12-17).

Il veut redonner au Temple sa vocation première de lieu de prière et restaurer l’accès de tous à la parole de Dieu. Or les marchands qui font commerce d’objets pieux divers et qui changent la monnaie romaine en monnaie locale pour les offrandes font obstacle à cela.

Par la même occasion, il universalise (« toutes les nations ») cette vocation fondamentale du Temple.

Quelques jours plus tard, il fait face à de faux témoins.

« Nous l’avons entendu dire : Je détruirai ce sanctuaire fait de main d’homme, et en trois jours j’en rebâtirai un autre qui ne sera pas fait de main d’homme. » (Marc 14, 58)

Mais les véritables propos de Jésus sont rapportés par Saint Jean: « Détruisez ce temple, et en trois jours je le relèverai. » (Jn 2, 19).

Jésus « ne détruis pas », il « relève ». Il a passé toute sa vie à faire le bien.

« Jésus ne vient pas comme destructeur, il ne vient pas avec l’épée du révolutionnaire (…) Il montre Dieu comme celui qui aime, et son pouvoir comme le pouvoir de l’amour. » (Benoît XVI).

Les vrais destructeurs du Temple, ce sont bien ceux qui en font « une caverne de voleurs », ceux qui profèrent de faux témoignages contre Jésus, pour le faire condamner à mort, et la mort sur la croix. Ils réussissent leur oeuvre de destruction mais Dieu le relève et le ressuscite « le troisième jour ».

Et ça, « ce n’est pas fait de main d’homme. »

Partager
  • 12
    Shares

Commentaires

commentaires

Related posts