H1 (1160×200)
H1 (1160×200)
H1 (1160×200)

Chemin de Croix vivant à MIPA

Chemin de Croix vivant à MIPA

Pour commémorer la passion du Christ en Vendredi 18 avril 2019, les paroissiens de MIPA se sont donnés rendez-vous derrière l’église pour un chemin de croix vivant, plein d’émotions.

Les jeunes de la paroisse appuyés par la commission liturgique, ont passé au peigne fin la passion du Christ avec des scènes très émouvantes et pleines d’enseignement sur la vie de Jésus durant ses derniers jours avec ces disciples.

Le chemin de croix vivant a commencé par la tentation de Jésus au désert par le diable. De par son refus à céder à la tentation, Jésus nous fait comprendre qu’il ne faut pas choisir la voie de la facilité.

Priez pour ne pas entrer en tentation ; voilà ce qu’il nous prescrit pour échapper aux dérives de ce monde.

Jésus partage un dernier repas avec ces disciples en leurs faisant savoir la fin de sa mission sur terre. Pendant ce temps, les chefs des prêtres cherchaient des moyens pour se saisir de lui. Finalement c’est par le biais de Judas, l’un des disciples de Jésus qu’ils y sont parvenus.

Avant d’être livré, Jésus s’est recueilli dans la tristesse sachant qu’il allait passer de ce monde à son Père, c’est ainsi qu’il recommanda à ses disciples qui dormaient, de prier afin que leur foi ne soit pas ébranlée.

A travers la scène de l’arrestation de Jésus par les soldats et la riposte de Saint Pierre nous apprenons l’infini miséricorde du Seigneur qui soigne l’oreille du soldat Malkus et se laisse laisse arrêter pour que s’accomplissent les écritures.

Ils reconnurent en lui sauveur

A la vue des signes qui suivirent la mort de Jésus sur la croix, les soldats qui l’avaient torturé reconnurent en Jésus le sauveur du monde. Dieu ouvre toujours ses bras au pécheurs qui se convertit.

Marie Mère jusqu’au pied de la croix

Marie a vécu la passion de son fils dans le silence, le cœur meurtri. Tel qu’elle a été présente dans la vie de Jésus jusqu’au pied de la croix où elle nous fut donnés comme mère, Marie reste toujours présente en mère aimante dans nos vies de chaque jour.

Visage déprimé, côtes pesées, mains et pieds cloués, Jésus est mort sur la croix pour nous racheter de toutes nos fautes. Pour que sa mort ne soit pas vaine, restons à son école et marchons à sa suite, lui le chemin, la vérité et la vie.

Eloignons nous du péché, de la méchanceté, de l’égoïsme, de l’avarie, de l’individualisme. Prions pour ne pas entrer en tentation, nous dis le Seigneur.

Après la belle prestation des jeunes, le cure Père Marcel Thiaw a rappelé l’esprit du Vendredi saint avant de donné la bénédiction finale pour permettre aux fidèles de procéder à l’adoration de la sainte croix.

 

Jackie Tendeng

Partager

Related posts

1 Comment

  1. Mipayen

    Très beau comme article.
    Bonne continuation a toi Jackie Tendeng.
    Redouble d’effort et tu sera parmi les meilleures.

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :